Les professeurs sont insuffisamment incités à l’utilisation des nouvelles technologies en classe.

Publié le par Christine Merlin

Article lu sur http://www.touteduc.fr

Depuis 2007, l’OCDE pointe le décalage grandissant entre l’utilisation des nouvelles technologies à l’école et l’expérience que les jeunes en font hors du cadre scolaire.

Les professeurs Ann-Britt Enochsson (Karlstad University, Sweden) et Caroline Rizza (Télécom ParisTech, France) vont plus loin après avoir étudié l’emploi des TIC à l’école dans 11 pays membres de l’OCDE, entre 2002 et 2009.

Même si de plus en plus d’enseignants font un usage personnel des nouvelles technologies, souligne l’enquête, ces compétences ne sont pas transférées en classe. L’usage des TIC concernerait essentiellement la phase de préparation des cours.

Le manque d’incitations de la part de la hiérarchie constituerait un frein à l’intégration des technologies dans les pratiques pédagogiques.

Les auteurs pointent la nécessité de mener conjointement trois actions:
- expliciter clairement les attentes et fixer des évaluations liées aux technologies nouvelles.
- mettre en place des incitations plus pertinentes à l’intégration des TIC; mettre à la disposition des acteurs de terrain un équipement approprié.
- pour les futurs enseignants, acquérir les compétences techniques de base, intégrer les TIC de manière usuelle dans la matière enseignée ou lors des stages et connaître le monde technologique des élèves.


L’étude cite également les récents travaux du chercheur Moeini (Baskent University, Turquie) qui juge inacceptable que les jeunes enseignants fonctionnent par "essais et erreurs" dans leur utilisation en classe des nouvelles technologies.

Il met en lumière l’urgence pour tous les enseignants d’acquérir une maîtrise de base des TIC, de savoir comment les intégrer à leur enseignement, d’être informés, enfin, sur l’impact des technologies dans le processus d’apprentissage des élèves.

Par ailleurs, une autre étude de l'OCDE, non encore publiée, montre que les élèves de milieux favorisés, qui ont chez eux des ordinateurs et accès à Internet, bénéficient d'un avantage important sur leurs camarades qui doivent se contenter des ordinateurs de l'établissement scolaire.

Source : « ICT in initial teacher training : research review » OCDE, 11/2009. Les questions Contributions retraite, part employeurs, des fonctionnaires .

Commenter cet article