Les étudiants, allergiques à Netvibes?

Publié le par Christine Merlin

Voici un extrait des conclusions d'une expérience menée par une collègue TICE Canadienne concernant l'utilisation de Netvibes par ses étudiants... Ses réflexions sont très intéressantes même si pour ma part, cela ne me dissuade pas d'utiliser Netvibes comme portail pour les diverses ressources dont nous nous servons en classe. Son expérimentation à elle tournait autour de la veille informationnelle avec des étudiants plus âgés que les miens... Ceci dit, ses conclusions sont à méditer :

Élément 1

De façon générale, j'ai découvert des étudiants beaucoup plus habiles avec les outils technologiques de communication qu'avec les outils de recherche. J'ai pu constater cela lors de l'étape de recherche de sites Internet avec fils RSS. La majorité de mes étudiants présentait de réelles difficultés à trouver l'information sur Internet et ce, malgré annuaires et conseils offerts par la professeure. Ainsi, la « relative déconfiture » de mon expérience Netvibes pourrait être en partie liée à une carence au niveau de ce que Bruno Poellhuber appelle « les compétences informationnelles », qui rassemblent à la fois les capacités de recherche d'informations et d'analyse de celles-ci1.

À retenir

S'assurer d'un certain niveau de maîtrise de la démarche de recherche d'informations sur Internet par le biais d'ateliers préparatoires.

Élément 2

Cette expérience m'a également fait comprendre que pour qu'un nouvel outil « techno » soit adopté par les étudiants, il doit présenter des fonctionnalités uniques. En effet, si ce dernier ne se démarque pas, il sera difficile d'en défendre l'utilité. Outre l'exclusivité des fonctionnalités, il faut également tenir compte de la facilité et de la rapidité d'utilisation de l'outil. Dans ce contexte, Netvibes faisait face à de solides adversaires, ne serait-ce qu'à un simple navigateur permettant de rassembler des sites favoris sans autre forme de procès.

À retenir

Réaliser une analyse comparative des différents outils utilisés par les étudiants avant d'arrêter notre choix sur un en particulier.

Élément 3

De façon générale, j'ai découvert que mes étudiants n'étaient pas très intéressés par le suivi quotidien des actualités, culturelles ou non. En effet, plusieurs cherchaient davantage à intégrer des sites Internet liés à leurs intérêts personnels (ex. : site officiel d'un groupe de musique) que des sites d'informations générales (ex. : Radio-Canada). De plus, au moment de la réalisation de cette activité, les sites Internet proposant l'accès aux fils RSS étaient, somme toute, peu nombreux et majoritairement reliés au domaine de l'information, diminuant ainsi de façon importante les possibilités. Autrement dit, à ce moment-là, cet outil ne correspondait pas tellement au profil de mes « 17-25 ».

À retenir

S'assurer que l'outil rejoigne le profil des étudiants ciblés.

Commenter cet article

de La Rochefoucauld 01/10/2008 09:28

Bonjour et merci de l'intérêt que vous avez porté à mon travail (la présentation ppt sur la création de blogs). Si vous l'utilisez avec vos élèves, je serai ravie de savoir comment cela a marché ! Vous pouvez consulter un blog d'élèves ici :http://lewebpedagogique.com/francais608Je suis responsable pédagogique de la plateforme lewebpedagogique sur laquelle je vous invite à créer un blog de classe ! A bientôt en ligneClaire