Définitions, histoire et fonctions

Publié le par Christine et Corinne

Le mot "blog" est l'abréviation de weblog qui signifie journal (intime) sur le web. Mais bon, sur le web, point d'intimité. Donc de confidences en partages, le blog s'est énormément diversifié depuis sa création à la toute fin des années 90. Il désigne maintenant surtout une façon de publier sur le net. Blogs de journaux (notamment les warblogs), d'écrivains de chefs d'entreprise, de politiciens, etc... ne sont plus à confondre avec une forme d'intimité mais bien comme la forme de communication la plus efficace du moment.




1 - Définitions et chiffres

Un blog ou blogue (mot-valise de web log) est un site web constitué par la réunion de billets écrits dans l'ordre chronologique, et classés la plupart du temps par ordre antéchronologique (les plus récents en premiers). Les blogs se distinguent d'autres systèmes de publication sur le Web par des auteurs primaires. Chaque billet (appelé aussi note ou article) est, à l'image d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au blog ; le blogueur (celui qui tient le blog) y délivre un contenu souvent textuel, enrichi d'hyperliens et d'éléments multimédias, sur lequel chaque lecteur peut généralement apporter des commentaires ou opinions personnelles (auteurs secondaires).

Un blogueur / une blogueuse (en anglais blogger) est l'individu qui a l'habitude de bloguer : il écrit et publie les billets, sans entrer dans la composition de tous les commentaires qui y sont associés. La blogosphère est l'ensemble des blogs. Parfois, par métonymie, on désigne l'ensemble des blogs d'une communauté précise : la blogosphère homosexuelle, la blogosphère des standards Web... abrégées en la blogosphère.


En 1999 : 23 blogs recensés sur la toile.
En 2004 : 3 millions de blogs actifs
entre 2003 et 2005, le nombre de pages blog a doublé tous les cinq mois.
En 2007 : sept millions d'ados français bloguent sur skyblog.

Le marché des éditeurs de blog en ligne mit un certain temps à se mettre en place, probablement parce que les blogs pionniers ne généraient pas l'engouement d'aujourd'hui. Côté francophone, Skyblog, apparu en 2002, est l'un des premiers même s'il ne dispose pas de toutes les fonctionnalités habituellement attendues. Il rencontre un succès rapide, particulièrement auprès des adolescents qui y publient leurs photos essentiellement.

Aujourd'hui, les blogs tendent à mettre à profit les fonctions multimédias du web : photoblog, baladodiffusion (ou podcasting), videoblog, mobiblog, etc.






2 - Les raisons du succès

Le phénomène connaît son succès grâce à une grande facilité de publication, une grande liberté éditoriale et une grande capacité d'interaction en temps réel avec le lectorat.

Quizz :
Comment comprenez-vous l'appellation WYSIWYG d'un écran de saisie de votre blog?
a) je ne comprends pas mais je peux le danser...
b) what you see is what you get
c) what you seed is what you grow
d) Whatever you said, it's why you're god...

Là où, il y a peu, nous galérions à créer des pages Internet en html à l'aide de logiciels relativement lourds à manipuler pour des néophytes (type Dreamweaver), nous pouvons désormais créer des pages beaucoup plus attractives (et colorées, hein,  Monsieur B. ! ) en quelques clics.... Un voyage, un événement ponctuel, un album photo, un stage de formation et hop!! un blog! Evidemment c'est tentant...

Plus sérieusement, les blogs se sont développés surtout car ils ont vite été repérés comme une source d'expression alternative aux médias traditionnels (souvent mal considérés par la population). De nombreux sites d'opinions, de reportages ou de journaux indépendants sont nés ces dernières années porteurs d'informations différentes moins soumises apparemment à la censure éditoriale...

Evidemment, là où il y a de l'audience, il y a un marché, et outre les pubs qui ont envahi les plateformes de blogs, les entreprises ont senti le filon et créé en doublon de leurs sites web, un blog qui présente, dans un style plus détendu, un contenu, certes à visée publicitaire, mais plus réactif et moins officiel.

Enfin, toujours avec le retard, disons lié à la sagesse, au recul et à la réflexion intense qui le caractérise, le monde de l'éducation se lance également... avec des missions d'une clarté limpissime....
D'après Wikipédia, dans une contribution dans laquelle nous reconnaissons le style ihuhèfaimien par excellence.

Blog pédagogique

Espace numérique prédéfini mais paramétrable. Souple, léger, gratuit, nomade et simple d’utilisation il se caractérise par la mise à disposition des utilisateurs des fonctionnalités multimodales (texte, image, son et vidéo).
Le blog utilisé à des fins pédagogiques permet de développer des pratiques collaboratives et de co-construction à l’intérieur d’espaces éducatifs toujours plus vastes. Il inscrit le travail des enseignants et des apprenants dans une logique possible de conception / développement/ collaboration, dans et hors la classe. Dans cette optique la circulation de l’information doit être pensée et organisée en interne et en externe.

- Interne par une circulation hypertextuelle (liens, nuage de mots clés)

- Externe par la gestion des flux RSS, de liste de diffusion et par liens hypertextes.

L’information peut être distribuée en interne en attribuant des rôles aux membres (gestionnaire, auteur, contributeur, lecteur) et en externe par la possibilité de dépôts de commentaires.
A la différence des environnements numériques prescrits (type ENT), le blog peut se définir comme un environnement numérique choisi. Les compétences s’y exercent librement à l’intérieur du cadre légal contraint du statut d’enseignant.

(sic)


 

hum...


 

Passons.


 

Tout cela est totalement vrai et bien pensé mais aux grands mots, mieux vaut substituer trois petits dessins (merci encore lewebpedagogique)






Merci à Wilfried Roze et Mathieu Recayte pour les infos trouvés sur leur site
Wikipédia, toujours une excellente source d'infos (à vérifier bien sûr)



Juste pour voir si vous avez tout compris...


Commenter cet article